Aller au contenu. | Aller à la navigation

  • English
  • Français
Navigation
Actions sur le document
  • Imprimer
  • Basculer en mode plein écran
  • Envoyer
Vous êtes ici :AccueilForumGénéralRé-empoissonnement - la Fédération Cantonale Valaisanne des Pêcheurs Amateurs ( FCVPA ) fait fausse route.
Sur notre nouveau shop

Retrouvez tout l'assortiment des fils fluorocarbone Seaguar

les queues-de-rat tressées sans mémoire pour la pêche à la mouche, nymphe ou streamer Cutthroat Leaders

les soies mouche transparentes et eco-friendly Monic

Sur notre nouveau shop i-peche.com/shop
Sondage
Ouverture lac de montagne
Dans quel lac de montagne irez-vous pêcher pour l'ouverture?
17.30%55 (17.30%)
5.03%16 (5.03%)
5.35%17 (5.35%)
4.40%14 (4.40%)
5.35%17 (5.35%)
3.77%12 (3.77%)
5.97%19 (5.97%)
3.14%10 (3.14%)
1.89%6 (1.89%)
12.26%39 (12.26%)
11.64%37 (11.64%)
23.90%76 (23.90%)
Sondage bas de ligne
Quel diamètre de bas de ligne utilisez-vous couramment?
1.95%6 (1.95%)
22.80%70 (22.80%)
18.89%58 (18.89%)
27.36%84 (27.36%)
12.70%39 (12.70%)
8.47%26 (8.47%)
7.82%24 (7.82%)
 ,
«Mars 2019»
Mars
DiLuMaMeJeVeSa
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31

Ré-empoissonnement - la Fédération Cantonale Valaisanne des Pêcheurs Amateurs ( FCVPA ) fait fausse route.

Remonter à Général

Ré-empoissonnement - la Fédération Cantonale Valaisanne des Pêcheurs Amateurs ( FCVPA ) fait fausse route.

Envoyé par fmoret le 31 Juillet 2013 à 08:20

"Une grande piscine en mauvais état dans laquelle on jette du poisson d'élevage pour que les pêcheurs aient le maigre plaisir de sentir quelques touches dans leurs scions." Voilà ce à quoi me font parfois penser nos eaux valaisannes.

Heureusement c'est une image caricaturale et tous les plans d'eaux de notre canton n'y ressemblent pas forcément. Mais en soutenant la réintroduction de la truite arc-en-ciel dans nos eaux valaisannes afin de satisfaire le besoin d'adrénaline des pêcheurs, la FCVPA paraît vouloir promouvoir cette vision bien déprimante.

Si je comprends aisément que, dans certains plans d'eau comme les barrages ou les gouilles, l'introduction des arc-en-ciel ou autre cristivomer puisse faire sens, cette pratique dans les canaux et rivières démontre l'absence de vision à long terme de la FCVPA.

Ce manque de vision est-il dû à une culture du profit immédiat sans souci d'avenir? Ou peut être est-ce dû au dépit face à l'incapacité de nos autorités à faire respecter les normes en vigueur aux différents acteurs hydroélectriques valaisans?

Toujours est-il que le salut de nos eaux ne passera en aucun cas par la réintroduction de truites arc-en-ciel d'élevage. Le seul moyen est d'en améliorer la qualité hydrologique et piscicole durablement.

Nos rivières doivent être nettoyées et renaturalisées, les exploitants hydroélectriques doivent absolument respecter les normes sur les débits minimaux sous peine d'amendes fortement dissuasives, les centres de traitement des eaux doivent être améliorés et dimensionnés en rapport à la croissance de la population.

Du côté de la pêche, la mesure minimale pour la fario pourrait être augmentée et le nombre de captures journalières diminué afin d'abaisser la pression de pêche sur cette espèce indigène et de lui permettre de repeupler durablement nos plans d'eaux.

Je préfère pêcher une belle truite fario en pleine santé que 8 truites arc-en-ciel nourries au maïs avec le nez amoché et les nageoires rongées par les conditions d'élevage.

"Une belle rivière à l'eau propre et limpide serpentant entre verdure et rochers dans laquelle se cachent quelques belles truites fario." Voilà ce à quoi me font rêver nos eaux valaisannes.

 

Fabien Moret

Re: Ré-empoissonnement - la Fédération Cantonale Valaisanne des Pêcheurs Amateurs ( FCVPA ) fait fausse route.

Envoyé par juste le 2 Février 2014 à 15:51

Tu a raison, c'est tout vrai ton commentaire. La FCVPA  devrait envoyer ça à tous les pêcheurs valaisans pour faire une  pétition contre le non-sens absolu actuel.

On pourrait commencer par le canal de Fully comme modèle: d'abord finir le raccordement des eaux usées vers la Step et nettoyer le dépôt des égoûts pour rendre au  lit du canal les conditions d'une vie aquatique.

Ensuite, autoriser 1 ou 2 poissons par jour, mesure min 35 cm., pêché uniquement à l'appât artificiel, depuis la Sarvaz jusqu'à l'embouchure dans le Rhône (réserves actuelles conservées). Ne plus verser de poisson de mesure (portion) dans ce canal, etc.

Tout ça pour voir le résultat après, et essayer d'éradiquer la question récurrente au bord de l'eau, du type: "Ils ont rien mis ? Y a rien !".  De toute façon, ça ne peut pas être pire.

Re: Ré-empoissonnement - la Fédération Cantonale Valaisanne des Pêcheurs Amateurs ( FCVPA ) fait fausse route.

Envoyé par momo1228 le 21 Mars 2014 à 15:09

Je suis également d'accord avec vous également. Mais il y a encore une chose qui devrait changer dans les divers réglements de pêche.

L'obligation de garder toutes les prises maillées me semble être absurde. La quantitié de poissons diminue chaque jours rien qu'à cause de la qualité des eaux et des pêcheurs. combien de pêcheurs mangents vraiment tous les poissons pêchés?

Qu'est-ce qui est le mieux, à votre avis?? remettre un poisson dans la force de l'âge et qu'il ait se reproduire. Bon ok, il aura mal à la bouche 2 jours mais n'aura pas de sequelles (en règle générale). Ou alors le prendre, le mettre à mort parce que le loi l'oblige et le jeter pour certains pêcheurs???.

Rendu par Ploneboard
 
Solution Solgema, création de site internet, sites web, CMS, intranet, boutique en ligne, gestion de contenu, OpenERP par Martronic SA